Couleurs d'étoiles

Un blog exploratoire

plus

3.7 Détrempe à l'oeuf (tempera): jaune ou blanc?

Avantage des détrempes (voir rappel des techniques): on les bricole à la maison avec des produits du placard, elles coûtent rien, on les travaille à l'eau, on peut les improviser, elles ont un beau rendu mat qu'on peut cirer ou huiler, on peut les émulsionner avec l'huile pour les premières couches, ce qui facilite le travail (temps de séchage grandement raccourci + nettoyage des pinceaux fastoche).  Voir l'article sur les émulsions.

Inconvénient: diluables à l'eau, elles ne se superposent pas en couches - sauf à les séparer par un vernis intermédiaire. On ne peut les utiliser sur un support gras (exception: la tempera au jaune).

Tempera

La détrempe à l'oeuf est connue: c'est la tempera, à base du jaune d'oeuf (hors sac, càd hors membrane). Soit diluer 1:1 avec eau; soit diluer 1:1:1 avec eau et de l'huile pour une émulsion ... bien des variantes.

Défaut à mon expérience: on ne peut repasser sur les touches de pinceau -> faire mille et un petits traits de pinceau.

Voir ma copie de tableau lors du stage chez Okhra, j'ai mis trois jours à la terminer... Pour moi qui peins au couteau et au lancer de pierre d'habitude, c'était du travail de bénédictin.

Variante: voir la recette de tempera à la caséine

Blanc d'oeuf ou glaire

La détrempe au glaire (blanc d’œuf épuré) classique = 1vol eau gommée arabique (30gr dans 10cl eau) + 1 vol glaire ; ajouter pigments ; diluer d’eau ; parfois goutte de glycérine ou de savon de vaisselle (ou fiel de bœuf). J'imagine que ça me permettrait des glacis à l'oeuf.

NB. Glaire: fouetter le blanc d'oeuf, récupérer le liquide qui se dépose après quelques heures.

Louis Velasquez utilise une émulsion glaire/craie/vinaigre qu'il mélange à ses tubes de peinture à l'huile. Il l'appelle cso egg tempera.

Variantes tempera: à l'eau gommée; au vernis dammar; à la gélatine ou CPL; à la cire...

Chez eggtempera.free.fr, une recette prévoit d’ajouter du vernis dammar pour renforcer l’émulsion ; une autre d’ajouter le même volume de cire saponifiée  pour obtenir une meilleure résistance à l’humidité. En moyenne, on aura 30% d’huile de lin ou de standoil (pour la rendre plus facile à travailler).

Autres utilisations du blanc en tradition

Les enluminures

xxx


Rappel des détrempes possibles en peinture

Détrempe colle méthyl

voir page ad hoc = au liant méthyl cellulose, la colle à papier peint, disponible sous de multiples formats

Détrempe caséine par la chaux

Elle est exposée dans les peintures murales, via mon blog Certains l'aiment chaux.

Détrempe gélatine ou colle de peau

Elle est exposée dans les gessos.

Selon JP Brazs, on pourrait rendre insoluble la détrempe gélatine avec l'ajout d'alun (10g par 100g d'eau). 

détrempe gomme arabique

c'est l'aquarelle ou la gouache, voir recette page ad hoc - parfois ajout de gomme adragante.

Autres détrempes "foireuses" (patate etc)

Si j'ai bien suivi Scombrax de caseo.fr, les détrempes dont les recettes circulent sur internet pour l'instant: bière, pomme de terre, etc. ne sont que des pis-allers utilisés par les paysans ou les pionniers américains à défaut d'autre chose, puisqu'elles ne tiennent pas bien et poudrent. Une solution pour pouvoir jouer avec bière ou patate serait de travailler sur un panneau PUIS passer des glacis d'huile. Dire que certains lecteurs de forums ont repeint des pièces entière à la pomme de terre...

On pourrait détremper aussi au vinaigre, à la fécule de pomme de terre, à la fécule ou farine de riz, au sirop pourquoi pas? il suffit d'utiliser tout ce qui colle, mais ça ne fait une peinture durable pour autant.