Couleurs d'étoiles

Un blog exploratoire

plus

7.7. Gessos maison

J'utilise du gesso pour enduire les panneaux de bois, je n'emploie pas de toile encore. Le gesso selon nos termes modernes n'est plus le gesso d'antan, c'est une colle mêlée de charges et opacifiants.  Plus de plâtre comme avant. Il n'empêche, ne soyons pas puriste, appelons-le gesso. La classique: à la colle de peau; on peut aussi engesso-er à la colle de caséine chargée d'opacifiants ou à la gélatine. J'utilise le gesso comme fond pour l'encaustique aussi.

Selon caseo.fr "Les colles de peaux sont les plus résistantes des colles de collagène autrefois appelées "colles fortes". Elles sont plus flexibles que les colles d'os avec lesquelles elles sont souvent mélangées. Leur réversibilité à la chaleur rendent ces colles irremplaçables pour la restauration de meubles anciens et surtout pour les travaux de placage et de marquetterie."  Ses prix 2: 800g = 14,50 euros; 800g de colle d'os = 10,82euros ttc. J'aimerais un jour ester son produit Gel-Cut, qui est "un mix de différents ingrédients non toxiques à rajouter aux colles d'os, mais surtout de peau afin de ralentir la gélification sans altérer le pouvoir collant ", ce qui me permettrait de jouer en reliure 2,60 euros pour 100g.

Principe:

  • couche 1, encoller le bois ou la toile, pour fermer la porosité ou la migration des couleurs (dans les deux sens);

  • couches 2 et suivantes: la même colle opacifiée/chargée, éventuellement poncée à la fin ou entre les couches. Tout dépend de ce qu'on veut comme accroche au trait de pinceau et effet final.

  • Ma technique quand je prépare des panneaux en gesso maison. Je récupère des bouts de bois à gauche et à droite (merci m'sieur Brico), je les coupe à la scie circulaire, je les ponce un peu. Puis une couche de colle de peau de lapin. Repos 24h. Puis plusieurs couches alternées (V,H) de gesso, dans le frais. 250g de poudre de marbre pour 750g de gesso. Repos 1 heure, puis je peins les bords. Repos 24h, puis ponçage  à la machine et léger biseautage des bords. Pour le panneau "coquille d'oeuf" voir ci-dessous.

NB juillet 2012. Je vais relire tout ceci d'ici fin août en perspective avec ce que j'apprends depuis quelques jours dans le mââârveilleux livre de Jean-Pierre Brazs  : "Manières de peindre, carnets d'atelier".

Si je l'avais lu avant, je n'aurais pu explorer tout cela, car j'y trouve réponse à toutes mes questions en "droguerie" artistique. Ouf! la vie fait bien les choses. Pour couronner mon bonheur, il travaille aussi les émulsions huile, ce qui est ma dernière piste de travail.

Et c'est l'homme des glacis, ma deuxième piste. 

Colle de peau de lapin

CPL = intéressant seul sur bois nu ou sur plâtre, sur objets pour fermer la porosité - sinon sert de couche(s) de base aux panneaux de peinture artistique, couches suivies par gesso. Voir remarque sur ail.

J'encolle en trois couches dans le frais le dos et les bords du panneau aussi.

  • 1. 100-150 G colle PL 1 l d'eau dans un bocal (je mets 1 verre colle et 10 verres d'eau)
    2. laisser se dissoudre une nuit
    3. chauffer bain-marie max 70°C (si bout, perd pouvoir adhésif)
  • l'utiliser chaud ou tiède
  • la colle peut garder 5 jours au frigo
    elle perd sa force si gardée plus longtemps ou si cuite trop haut

Enduit/Gesso à la CPL

  • ajouter 1:1 blanc de meudon : colle CPL à 10% (ci-dessus)
    (je viens d'apprendre que c'est la craie de céramique que j'ajoutais avant qui provoque les bulles, qu'on n'a pas en blanc de meudon - à tester)
    ça me semble la proportion la plus commune, mais voir ci-dessous David d'okhra mettait le double de charge
  • Croiser horizontale et verticale, terminer par le vertical
    mnémo: faire sécher le panneau dans le sens de la dernière couche
  • rajouter un peu d'eau à chaque couche pour que la force de colle reste pareille (sinon, info Brazs, on finit par de la colle forte sur de la faible -> problèmes assurés)

voir toutes les recettes pratiques, tant anciennes que modernes avec produits de chez Kremer Pigmente chez David Damour en français.

On peut ajouter du sucre dans le mélange pour éviter les bulles, à raison de la moitié de volume de colle sèche de départ. J’ai fort envie d’écouter Danny VanRijswijk, qui n'a pas l'air d'être un débarqué de la lune, ne fut-ce que pour l'intitulé "a technical resource in progress", je me retrouve en famille... Pour éviter les bulles dans le gesso, il ajoute du sucre (125g de sucre pour 3kg de meudon et 250g de titane sur 3l d’eau et 250g cpl). Il m'a aussi bien donné envie de peindre sur cuivre, tiens. à tester. Ce qui doit rater ratera chez moi. Je suis la grande spécialiste mondiale, que personne ne s'avise de me ravir le titre. Si ça fonctionne chez moi, c'est que c'est béton. More on this later.

Truc de lissage de DVR aussi: en fin de gesso, poncer papierfin, puis avec un bloc de ponçage entouré de soie ou de coton, très serré et mouillé, tracer des cercles en appuyant peu. Le gesso se liquéfie et se lisse. Laisser sécher. Puis reponcer. Et reprendre avec le bloc cotonné, mais cette fois-ci, mouillé de 1/1 eau/alcool. Terminer par un ponçage final papier très fin. Surface ivoire.

Ensuite, pour durcir le gesso : 1cc alun dans 1/4l d’eau bouillante; quand froid spray sur gesso ; "va solidifier la part protéique" ; laisser sécher qqs jours

Gesso de caséine

Recette selon David Clemons, qui l'utilise souvent (je crois qu'il la fait au borax). Plus facile à gérer que la colle peau puisque pas de chaleur nécessaire, MAIS la caséine a un tel tirant que je ne l'utiliserais que sur du bois ou de la toile marouflée sur bois.

  • Encoller : diluer 1 volume de solution caséine avec 10 volumes d’eau; laisser reposer 30 minutes;
    Clemons encolle aussi à la gomme-laque, l'enduit caséine y adhère bien
  • enduit : préparer un mastic de craie et eau (3 :1 craie et pigment blanc; ajouter pointe d’alcool pour meilleure dilution dans la caséine), verser petit à petit de la solution caséine jusqu'à ce que l'enduit soit souple
  • il ponce chaque couche au papier 300

Laisser sécher une semaine avant de peindre. Le mélange tient au frigo pendant 4 à  6 mois selon dbclemon.  >

Illustration gesso CPL à la David sur panneau entoilé

Je reprends mes notes du stage Tempera avec David chez Okhra (2008? c'est la page des David, ma parole...), j'ai encore deux panneaux, la surface coquille d'oeuf est extraordinaire.>

  • colle>   gesso>  
    entoiler et coller>      

    Doit être sur gesso pour avoir luminosité et transparence>

  • difficile de peindre à la tempera sur toile parce que devrait être lisse; or sur toile hein...>

  • bois doit être > 5 ans>

  • sur du contreplaqué ou du bois jeune, il faut ajouter de l'étamine ou du coton pour contrer les éventuels mouvements >

  • peut être sur carton pour des sketches>

Procédure:

1. pose du coton sur contreplaqué pour gesso:
1. poncer le panneau y compris les bords (en biseau ) pour que ne s'effritent pas après
2. poser 3 couches de colle de peau  (la première étant diluée d'eau pour moitié), couches qu'on peut faire sécher au soleil sans souci
objectif: coller et fermer, sinon les couleurs sink into the wood
poser vertical horizontal vertical toutes les 15 minutes
3. déposer l'étamine et lisser avec la main, lever et retirer pour ôter les bulles, repasser une belle couche de colle pour relisser...
si on économise une couche, une partie du gesso va passer derrière, la couche de gesso restante sera trop crayeuse>

1a. sur MDF: OK sans coton (je suppose parce que bouge moins? plus besoin d'armer?), mais faire sizing avec peau de lapin>

2a. préparer le gesso:
2 vol de craie pour 1 vol de colle
A. Mesurer la craie pendant que la colle chauffe au bain marie
B. Ajouter de l'eau jusqu'à consistance plus crèmeuse
C. Ajouter la colle dans la craie crémée petit à petit>

2. gesso: 8 à 9 couches qui seront polies chacune pour devenir « coquille d'oeuf »
ATTENTION PLANNING, au début commencer par 5 panneaux A4 maximum à la fois
si on attend trop longtemps entre les couches, bulles à l'horizon
si trop de craquelures, tout laver et recommencer à partir de l'étamine
caséine ne fait pas le même effet, dit David - mmmh, à tester
tester aussi à l'acétate de polyvinyle PVA avec 1/1 de craie>

  • Attention se laver les mains souvent et déposer le pinceau sur surface très propre, sinon on déposera des croustilles dans les couches postérieures>

  • à la couche 7 il ne faudrait plus voir le bois du tout>

  • Chaque couche de gesso dans un sens différent (vertical puis H puis V puis H..), alors que colle pouvait être n'importe comment>

  • Tout de suite retirer poil poussière etc, car prend très vite. Ne pas repasser sur une surface en prise, sinon lift off>

  • ne pas poncer avant que soit vraiment sec (càd n'est plus trop froid au toucher)
    après 8 à 10 à 15 couches, dans le temps belge: sèche en une nuit; ici en Roussillon: en deux heures!>

  • Poncer au papier noir 400, jamais au jaune (laisse des grits)
    si poncé trop loin: peindre avec tempera et un mélange de blanc, ombre nat et jaune ocre, trois couches, reponcer
    Ne pas sécher au soleil car va craqueler>

Gesso acrylique maison

Je fais le gesso "acrylique" (en fait vinylique) chez moi en ajoutant 2 :1 de craie (ou 2/3 blanc de Meudon 1/3 lithopone) à de la colle pva que je dilue ensuite d'eau selon les cas (le moins possible).

Je peux modeler ce gesso en textures. Si j’ajoute de la poudre de marbre, du sable, ça tient sans souci.  La pva ou colle à bois serait mieux que l’acrylique parce qu'elle garderait l'accroche. Encore des rumeurs propagées de prof' à élève ou réalité? >

Je me rassure toujours par rapport à mes innovations en vérifiant chez des pros, comme www.ghisleri.com (il utilise du Caparol-tm, soit de la colle pva avec des additifs de conservation).

Aussi vérifié dans le livre de Wacker qui fait un encollage « moderne »: un verre de résine acrylique (acétate de polyvinyle) et 6 à 8 verres d'eau.

Enduction moderne = un verre de blanc de Meudon, un verre de lithopone, un verre d'eau, un verre de résine acrylique (dans cet ordre précis).

Ancienne = un verre de CPL, un verre de blanc de Meudon, un verre de blanc de zinc, un verre d'eau>

gesso craie/glaire de LV

Louis Velasquez propose une autre recette de gesso à base de glaire, qu’il utilise aussi en medium: voir la recette.

Autres

Il me reste à tester un gesso à la colle/gélatine : 1cs gelatine et ¼ litre eau très chaude ;  ou 6fll et 1/2l eau >

Pourquoi encoller avant de poser le fond? (UK: colle = size; le fond = ground)

Il faut encoller le bois avant de poser le fond, car les remontées organiques pourraient endommager la peinture à la longue, comme contaminer les couleurs; c'est en encaustique que j'ai surtout vu insister là dessus. >

Ail et accroche CPL/caséine

L’ail permet que la colle de peau de lapin colle même sur des surfaces lisses, selon Stephen de fullchisel.com (frotter une gousse d’ail coupée en deux sur la surface à encoller). Je testerai sur des céramiques émaillées ratées ; ce sera une « reglaçure à froid » .

Cela signifierait que je peux repeindre un émail raté sur un pot réussi en peinture de caséine qui accrocherait sur la CPL.  

Je testerai aussi l’accroche du fixatif caséine. >