Couleurs d'étoiles

Un blog exploratoire

plus

14.7 encaustique: transfert ou inclusion d'images + dessiner

Transferts de photos ou photocopies sur peinture à l'encaustique

voir techniques de transfert autres sur la page ad hoc. En encaustique, c'est le plus facile, mais il faut que la surface soit très plane (donc fer  à entoiler est le mieux pour terminer  la surface). >

découper l'image à transférer, à partir de Hp toner, photocopie, inkjet dye ou inkjet pigment, frais ou ancien: tout fonctionne, malgré les infos sur internet (obsolètes puisque les ingrédients changent)>

ici superfacile: >

technique 1 photocopie simple, un peu laborieuse. Sur surface encore malléable mais plus chaude, placer image face down, superposer papier sulfurisé, frotter l'image ; parfois il ne faut même pas la laisser sécher et la frotter à l'eau; on frotte, on décolle, l'image est transférée! On peut aussi pratiquer la version à l'acétone, mais tout ça est si long par rapport à ma technique préférée qui est la suivante>

Technique 2. Ma technique encore plus fiable: j'imprime sur le fond de papier à étiquettes, que j'avais gardé après l'envoi de nombreux mailings, sachant intuitivement que je l'utiliserais un jour. Il est un peu gras, collant. L'impression laser noir et blanc, laser couleur ou inkjet couleur se détache très facilement.  On frotte face down et voilà. C'est un peu brumeux, comme il faut. >

j'ai aussi essayé d'imprimer sur du papier sulfurisé de cuisine acheté chez Creemball à Wavre, en grandes feuilles, mais je dois le doubler de papier blanc A4 pour une bonne prise dans l'imprimante (tant l'epson R2000 que la canon).>

Technique 3. J'utilise aussi l'impression sur papier de soie 20g/m2. ça demande un peu de préparation avant l'impression (fixer le papier de soie sur feuille A4; voir photos dans la page de base). Tant mieux: ça permet de réfléchir et de ne pas imprimer n'importe quoi. On couvre d'une couche de medium transparent, le papier disparaît dans la peinture, seule l'image reste.  Effet magique. Testé aussi en cold wax, mais pas aussi impressionnant sur ce médium.  Aussi testé de tremper le papier de soie dans le bain de medium pure cire blanchie mécanique, puis un peu refroidi et frotté au plioir sur un carton de couverture. ça colle comme il faut.>

  • Passer le papier sur palette encirée transparente avant, puis le placer sur la peinture. Sinon, difficile d'enduire de médium sans soulever le papier. Voir la vidéo de Linda Womack sur le site de Reni Gower. >
  • Cire du tableau doit être froide et medium ne doit pas être trop chaud, sinon ça fait remonter la couche inférieure -> bulles et autres soucis. >
  • Fuser directement sans attendre refroidissement.>

Dessiner sur encaustique

 Soit dessiner directement sur le gesso en aquarelle, graphite, fusain ou crayon aquarellable (tempera ?); puis couvrir avec des couches de cire

Soit dessiner au cours des couches (toujours les mêmes media)

  • en direct avec oil sticks ou oil pastels
    aussi avec pastels aquarellables (mouiller la surface d'abord - à tester)
    aussi avec panpastels, la dernière mode (chère!)
  • par transfert: dessiner sur une feuille séparée au charbon de bois, pastel, etc. -  inverser et frotter sur le tableau
    Avantage: en déplaçant la feuille sur le tableau, on peut évaluer la place, la proportion, etc. avant d'agir .
  • dessiner en monotype sur la palette, aux blocs de cire, puis transférer le monotype sur le tableau
  • couche de cire colorée sur papier, l'inverser sur la palette encirée, faire des marques sur le côté non ciré pour transférer
  • par intarsia (voir page ad hoc)
  • par collage de papier de soie
  • en incisant et laissant les couches inférieurs apparaître
  • au fer à souder: voir test (nb: gradation sur le milieu sinon brûle le medium) - il existe des poinçons de taille diverses, je ne les ai pas
  • écrire sur la cire ou à la cire avec un  stylet électrique
  • écrire en transférant texte au fusain ou au graphite
  • écrire au travers d'un papier sulfurisé et fondre de l'huile dans les incisions qui en résultent
  • écrire sur papier saral (équivalent de papier carbone de couleur)

dessiner ou peindre à la gouache entre les couches

Tester tl la technique de Caylus: fine couche de blanc de Meudon sur la cire encore collante; essuyer au chiffon; peindre en détrempe ou gouache; faire fondre

 

Un de mes objectifs est de travailler les couvertures de carnet reliés en plaques de bois fines, à la peinture à la cire. Aussi: papiers. Et, bien sûr, tableaux.

 

Utiliser pochoirs ou tampons

J'ai testé de découper des pochoirs dans du papier kraft épais. ça le fait. je dois encore acheter du mylar, qui résiste à la chaleur. Aussi testé tampon aux plantes (fougère, lierre, acanthe en version séchées). J'ai un peu bricolé avant de trouver la bonne technique dans le livre de Lissa Rankin.

 

 

Tests 8/11. Essais dammar à la cire

J’ai aussi fait un medium dammar/cire qui peut être utilisé pour peindre mais que j’utiliserai comme dernière couche de tableau à la cire + à tester comme medium transparent pour les photos : chauffé 1 vol cire abeille blanchie; puis hors feu ajouté 4 vol de vernis de dammar (dilué 1/1 dans téréb pdt 48h et déciré) ; ajouté 2 vol  téréb pour diluer.
NB On sait que c’est « médium dammar », mais comme tout le monde dit « vernis », alors hein bon…>

Pigments et proportions

Pas vraiment trouvé de proportions sur le net pour les rapports cire/pigments, sauf dans le vieux livre de Caylus, où il s’exprime en once et en « gros » (10 gros dans une once). J’arrondis à 30g.

Pigment

Poids pigment

Poids cire

Laque

30g

45g

Rouge brun UK

30g

30g

Ocre brûlé

30g

30g (dix gros = 1once)

Terre italie

30g

30g

Jaune de naples

30g

4/10 de 30g = 12g

Ocre jaune

30g

30g

Outremer

30g

30g

Bleu de prusse léger

30g

60g

Terre cologne

30g

45g

Noir d’ivoire

30g

30g

Noir de fume

30g

30g

 

 

Transferts de photos ou photocopies sur peinture à l'encaustique

voir techniques de transfert autres sur la page xx

  • il faut que la surface soit très plane>
  • découper l'image à transférer>
  • Hp toner, copie, inkjet dye ou inkjet pigment: tout fonctionne, malgré les infos sur internet (obsolètes)>

ici superfacile: sur surface encore malléable mais plus chaude, placer image face down, superposer papier sulfurisé, frotter l'image ; parfois il ne faut même pas la laisser sécher et la frotter à l'eau; on frotte, on décolle, l'image est transférée! On peut aussi pratiquer la version à l'acétone, mais tout ça est si long par rapport à ma technique préférée...>

Ma technique encore plus fiable: j'imprime sur le fond de papier à étiquettes, que j'avais gardé après l'envoi de nombreux mailings, sachant intuitivement que je l'utiliserais un jour. Il est un peu gras, collant. L'impression laser noir et blanc, laser couleur ou inkjet couleur se détache très facilement. >

Aussi à essayer: sur papier sulfurisé de cuisine (mais il faudra le doubler de papier blanc A4 pour la bonne prise dans l'imprimante?).>

J'utilise aussi l'impression sur papier de soie 20g/m2. ça demande un peu de préparation avant l'impression (fixer le papier de soie sur feuille A4; voir photos dans la page de base xx), tant mieux: ça permet de réfléchir et de ne pas imprimer n'importe quoi. Après une couche de medium, le papier disparaît dans la peinture, seule l'image reste.  Effet magique. Testé en cold wax, mais pas impressionnant sur ce médium. >

  • Passer le papier sur palette encirée transparente avant, puis le placer sur la peinture. Sinon, difficile d'enduire de médium sans soulever le papier. Voir la vidéo de Linda Womack sur le site de Reni Gower.
  • Cire du tableau doit être froide et medium ne doit pas être trop chaud, sinon ça fait remonter la couche inférieure -> bulles et autres soucis.
  • Fuser directement sans attendre refroidissement.