Couleurs d'étoiles

Un blog exploratoire

plus

18.7 Nettoyage pinceaux (huile - shellac)

Lorsque je travaille en émulsions (cmc, caséine, colle, etc) et huile ou en acrylique ou pva, je nettoye au savon de marseille (SM) -  le vrai, parce qu'il est bien alcalin et agressif, il saponifiera bien les huiles. Le savon pour mains ordinaire: forget!

Huile

Lorsque je travaille en huile ou en émulsion trop grasse pour SM, je dois trouver une solution sans solvants, depuis l'essence de térébenthine jusqu'au white spirit. Sinon, le lendemain, maux de tête, nausées, indigestion et surtout grrrrande mauvaise humeur.

étape 1. Comme beaucoup, je nettoye les pinceaux avec de l'huile de noix ou de carthame bas de gamme. Avant, j'utilisais de l'huile de table d'olive vppf Vigean que j'avais oubliée à la cave passée sa date de péremption. La bouteille est terminée; mais aussi j'ai compris que, quel que soit le nettoyage final, il reste toujours un peu d'huile sur le pinceau. Pourquoi rajouter dans notre peinture ultérieure un peu d'huile NON (ou moins) siccative et non garantie? Après avoir fait tant d'efforts pour que les couleurs chantent? Certains utilisent d'autres huiles de récup' (même de vidange!), mais enfin... 

  • Les pigments se déposent dans le fond du bocal, de séance en séance; on peut transvaser régulièrement.

étape 2. Puis je termine à l'eau tiède et au savon de marseille.
NB autre solution: entre les séances, on peut laisser tremper les pinceaux dans un bac horizontal, le bout des pinceaux baignant dans l'huile.

xx
photo de Louis Velasquez

Pour l'étape 1, je trouve que je consomme bcp d'huile "de récup" pour nettoyer.

Voici un truc que j'ai adopté de http://www.darrellcrow.com/videos. Sa vidéo est explicite, je traduis pour les non-anglais-parlants.

1/ j'ôte le max. de peinture au torchon, puis je trempe  le pinceau dans l'huile de récup (il utilise de la baby oil, kfoui, c'est tout minéral) sans le tournicoter, juste l'oindre

2/ j'emporte le pinceau tout humide d’huile vers le bac

3/ j'ai équipé le fond d'un bac d'une grille, je frotte le pinceau vigoureusement sur cette grille;

4/ je tamponne le bout du pinceau au papier ménager

5/ je rince le pinceau vraiment dans l'huile en tournicotant bien, il ne reste presque plus rien comme pigment, je n'aurai pas de lourds dépôts dans ma belle huile. 

6/ je peux terminer au savon de marseille.

Nettoyage shellac

Le plus facile de tout: je ne nettoye pas les pinceaux, je les marque comme dédiés au shellac. Ils durcissent mais dès que je les retrempe dans le bocal de shellac, ils s'adoucissent. Si je les lave à l'eau, la gomme-laque se fige, c'est tout croûteux. Si ça arrive, je laisse tremper les pinceaux une nuit dans un bocal d'éthanol.

Pour l'enduction des papiers au shellac, j'ai un large pinceau mousse dédié. ça donne de beaux larges aplats, j'appuie sur la mousse du bout des doigts pendant que tire le pinceau, pour récupérer le max. de shellac par passe. Ils s'abîment assez vite.