Couleurs d'étoiles

Un blog exploratoire

plus

    


15.9 émulsions huile page 2

(retour page 1)

formules: ETGC (tempera) - EMHC (cmc huile ) - CC (ciresapo) - ECRH (colleriz huile)

 

Je cherche des émulsions qui seraient roulables au rouleau de graveur, entre autres pour les papiers "à la colle à l'huile" pour les reliures; aussi pour les tirages de linos et relief; si possible pour la taille-douce. Faites avec des produits les plus cuisine possible et les moins toxiques pour les raisons exposées par ailleurs. à base d'huile parce que. Toutes les formules ci-dessous sont sans solvants, sauf une.

Aujourd'hui, tests avec l'huile blockx coqderoche (HBC), tout sur papier brouillon récup' du bureau -> à refaire sur papier protégé par couche de shellac. Tous ont transpercé le papier. à tester 21/9: solidité et résistance perméable . Toutes les émulsions se sont facilement nettoyées au savon de Marseille.
 

1. 1 vol tempera grassa (1huile lavée 1 jaune d'oeuf) et 1 vol HBC - OK s'étale bien mais avec stries (habituel) - ajouté 1vol carbonate de magnésium (carbo mag): plus dense, surface bien fermée mais un peu grumeleuse (due aux stries sur le rouleau) - couleurs respectées -> garder tempera grassa craie = ETGC
NB la plupart des recettes indiquent "1 huile 1 jaune d'oeuf 1 eau"
1a. essayer avec tempera maigre "de glaire" selon la "

détrempe au blanc d'œuf" classique (1vol eau gommée arabique, soit 30gr dans 10cl eau, 1 vol glaire ; parfois une goutte de glycérine ou de savon de vaisselle pour retarder le séchage et pour ??) et y ajouter 1 volume d'huile lavée
1b. idem avec le cso-glaire de Louis Velasquez = 1 volume de (1 glaire ½ cc de vinaigre; bien fouetter ) + 1 vol ou plus de blanc de meudon selon la consistance souhaitée; à mélanger aux tubes d'huile. J'avais testé l'ajout de ce medium à de la peinture en tube, un projet sur panneau gessoifié (le lac), donc "non fermé" selon LV. Résultat: comme les autres émulsions de ses recettes. Je n'ai pas isolé avant la première couche à l'émulsion glaire/craie; il me semble qu'elle a bu  les glacis que je tentais d'y poser. Prochaine fois: isoler fixatif caséine, lait ou gomme laque. De toute façon à retester.

2. 1 vol cmc 1 huile de lin lavée 1 HBC 1.5 carbomag; OK s'étale bien mais mieux avec 2.5 carbomag - couleurs respectées
à retester avec 1 vol cmc 1 huile de lin lavée 2 HBC  2à3 craie = EMHC (émulsion méthyl huile craie ou carbomag)

  • Emulsion cmc en pot fermé, plastique (fin), après deux semaines : croûte séchée, reste OK
  • Cmc mélangé à caséineW1: faut fouetter très vite, comme mayo, sinon ne se mélange pas bien

3. 1 vol cire saponifiée 1 vol huile lavée - avec ou sans carbomag = pâtés, ingérable, voir photos  - aussi essayé sur panneau cpl, aussi en vain
3a. 2 vol ciresapo 1 HBC: à peine mieux au couteau (rien au rouleau, voir photo)
3b. 1 vol ciresapo seule: s'étale pourtant très bien au couteau
3c. donc je continue avec cera colla (ciresapo + caséine maison à la chaux): 2vol ciresapo 1 vol caséine 1/4 vol pigment bleu/rouge 1 vol carbomag (j'aurais dû ajouter craie) = OK au couteau, OK au rouleau
3d. idem avec 2 carbomag: ne se roule plus (voir photo) -> garder cera colla sans huile = CC
à retester 1 ceracolla 1 HBC avec ou sans craie et ajout huile lavée

4. 2 vol caséine maison par la chaux - 1/2 vol standoil - 1 vol vernis dammar dense - 1 vol carbomag 1 HBC: jeté, magmateux, rien à faire
4a. 1 vol de (3/4 vol caséine 1/2 vol standoil 1 vol vernis dammar dense 3 vol craie) 1 vol de HBC: s'étale bien au couteau y compris empâtements mais stries au rouleau (et un peu grumeleux sur papier) -> garder cette formule caséine 3 MAIS chercher solution sans solvant = je testerai 3/4 vol caséine 1/2 vol standoil 1 vol vernis dammar dense 3 vol craie
4b.

Ma version dérivée de la recette de tempera de Wehlte n° R8.403.7 (250 ml de solution caséine, 25ml d'huile cuite avec siccatif, 25 ml de baume de Venise (3 larch balsam pour 1 de térébenthine). Version 1. 250 ml solution caséine, 25ml de standoil, 25ml d'encaustique (8 de cire pour 2 de dammar) – j'ai dû chauffer pour intégrer encaustique dans l'huile; ajouter de l'acide borique pour que ça s'émulsionne bien dans la caséine.

Je préfère Version 2 qui s'appellera caséine W2: 250 ml solution caséine, 25ml de standoil en attendant d'avoir mon unsun oil, 25ml de vernis dammar maison (100g cristaux 200ml térébenthine).
Le dammar a mauvaise réputation car il se dissout à la térébenthine -> si travail de restauration derrière, ne tiendra pas la route. Hihihi, qui croit qu'un restaurateur s'occupera de mes caraboutchas ?
Wehlte propose aussi de mélanger la tempera caséine à la tempera à l'œuf ; l'une séchant hypervite compensera la lenteur de séchage de la dernière (parfois des années).

5. 1 vol de colle de riz (1cs amidon rémy et 100ml eau puis cuire doux) 1 vol standoil 2 vol craie (au couteau sur papier: un peu rugueux) -> 1 vol de ce mélange et 1 vol HBC = au couteau +++; au rouleau idem mais grumeaux finissimes comme les autres tests -> garder émulsion collederiz avec 1/3 stand oil 2/3 huile lavée, sans craie = ECRH

Conclusion: +++ formule 5 (ECRH);
nr 2 = formule 1 (ETGC);
nr 3 = formule 2  (EMHC)
encore à essayer mélange de 1 et 2 et de 1 et 4 + ajout de silice fumée. Oublier carbomag, remplacer par craie pour mélanges huileux.

hors émulsion:

6. 1 vol standoil 1.5 vol craie et pigments: OK au couteau, OK au rouleau mais grumeleux en surface

6a. 1 vol standoil 1 vol craie 1 vol HBC: OK rouleau OK couteau - toujours microgrumeleux en surface
à tester 1 vol (1 vol standoil 3 vol craie) 1 vol HBC

6c. HBC et HBV: se roulent très bien telles quelles; idem HBO

suite