Couleurs d'étoiles

Un blog exploratoire

plus

17.9 Emulsion lait et huile selon Velasquez

J'essaie la milk tempera de Louis Velasquez et son milk gel, avec huile, craie et du lait écrémé et du lait en poudre. J'ai un doute -  comment ça peut fonctionner ? Louis me répond par mail qu'il sait bien qu'on doit dissoudre la caséine pour la solubiliser en colle mais que bon. Et alors ?  Sooooo ?

Ma question: Re your use of skim milk I am puzzled. All other recipes of milk paint (ancient and modern) require borax or lime or ammonium to "reveal " casein, i.e. to make it soluble and act as binder or glue. Did you know about that? I suppose in your case the sun oil aids as a binder but then what is the milk doing except extending the oil or emulating chalk? Thanks if you have an answer. If not, I understand you are tired of researching.
sa réponse: of course i know of that.... but of course you also must know that simple pure fat free skim milk mixed with powder color pigments creates a paint that is equally archival and durable-requiring no lime, borax, nor ammonia-----

you must know that ancient man/woman, did not have borax or ammonium--except in raw form of urine [ uric acid] and in my research of ancient paint binders---and in my writings i mention urine. but--due to todays health scares and public safety issues--i do not recommend human urine

but now--you must do the testing as i have given-----
chalk--is a lime--a weak lime but a lime nonetheless-and it causes the hydrolysis. ----you will see the mixture of non fat milk curd and chalk  mixed together ...then if desired add a tiny amount of vinegar [ ascetic acid] ...and then thin with liquid non fat milk--this is a pure casein tempera medium as early man used it. they had unwritten oral traditions

you will also see the easy quick fast curd method i created y using champagne----
it takes an hour----it is described- not demonstrated in my dvd
the impregnation of the oil on any tempera--either glair egg tempera or casein tempera --both being highly absorbative-------gets absorbed and united with the chalk--this chalk is now dry and mixed with the egg or milk binder and now--the oil binder is absorbed and adds the very important pliability  --because both casein and eg are brittle binders and always are used on rigid surfaces like wood--the oil additive i teach creates the flexibiity and pliability allowing it to be used on flexible supports----- and my new creation of milk oil paint is in fact  not a tempera--but rather a true oil paint made of fresh wet binders mixed together-oil and casein---by the magic of the ' milk gel' made possible by dry non fat milk mixed with liquid non fat milk---

ma question 2:  but then what is the milk doing except extending the oil?
sa réponse: milk does not in any way extend oil--milk is an aqueous material and oil is an oleaginous material--
in fact--they will not mix permanently as you a cook should know--yes--oil and vinegar will will ' mix temporarily'  but its a colloid not an emulsion--in minutes they separate--you must know that also----
an emulsion is unique of its own-here the molecules will enter one another of aqueous and oleaginous-- and because of the chemicals involved they will permanently unite into one -commonly called ' emulsifiers' they have scientific names.

milk is a binder all by itself--- it needs nothing added--no ammonia, no acids, no borax, no nothing---but it will become more archival if the fat is removed because milk fat will never dry hard-
it did not take ancient man/ woman long to learn of this. the only reason for curding the milk--is to remove excess water known as whey---- this leaves the bulk of the binder in mass-this then is used in various ways by painters--or--cooks to make cheese----

chalk is an important lime ---300 million year old material from the creta  geological era
because of its properties it gives us painters- it is used in many ways-as you will learn by reading my book and dvds----and by researching for yourself other scientific sources...

yes- chalk = caco3-- calcium carbonate can be altered chemically by extreme high heating , and changes with water and returns to caco3 ---by oxygen exposure over time---...

Reste à essayer pour voir. Je mettrai le tableau d'essai à la lumière, bord de fenêtre, chaleur et radiateur, quelques coups de chauffe au sèche cheveux après trois semaines ; passage au congélo ; on verra si ça tient.

En gros : faire pâte bien dense et onctueuse avec lait écrémé à température + lait écrémé en poudre. Faire sa viscous emulsion au lait. Garder bol lait pour dilutions ultérieures. Sa première version était de le faire au fromage blanc. 2012 : il a découvert l'effet du lait en poudre. Résumé de ce que j'ai lu dans son dernier livre et Mes notes prises pendant sa vidéo « peindre au lait ».

  • 1. Préparer gel lacté (milk gel) comme medium pour les sous-couches;
    recette du milk gel: 1cs lait poudre 1cs lait écrémé ou plus à mélanger au couteau;  doit être ferme, « tenir » sous le couteau (voir sa vidéo)
    Mon test : la poudre de lait se mélange mal avec le lait -> je la laisse fondre une nuit ; le lendemain : gros pâté dur. Je redilue, mais je dois beaucoup plus fouetter que ce qu'on voit sur sa vidéo. A mon mail sur ce fait (plus le fait que ça ne sèche pas du tout aussi vite qu'il l'annonce), il répond qu'en gros en Europe nous avons des sources alimentaires polluées et dénaturées, c'est normal. Bon, ça commence à fatiguer, je vais quitter cette piste, mais je vais au bout de ceci d'abord.
    1a mélanger l'huile en tube avec cette pâte tant pour tant; il diluera une partie avec du lait pour faire des lavis ; S'il faut améliorer texture ajouter  lait en poudre (pas trop sinon perd brilliance). Ajouter quelques gouttes de VE de lait pour augmenter brillance et fondu et pour sécher plus dur
    NB VE de lait : 2 cuill s rases de lait écrémé liquide et 3 cuill s rases de stand oil de lin; Dans un bocal avec des pièces de monnaie (lait d'abord), secouer une centaine de fois. Devient blanc opaque.
  • 2. peindre sous-couche en grisaille avec ce milk gel mélangé à : white venetian red yellow ochre and black (sans encouchage)
  • 3. Nettoyer palette au couteau puis terminer le nettoyage au lait écrémé 
  • 4. Encouchage avec huile maigre seule pcq VE goutterait – le frotter vigoureusement, passer un linge,
    refrotter et repos UNE HEURE
    ôter l'excès au couteau (pas testé)
  • 5. Passer couleurs vives de huile/lait en frottage glacis sur la sous-couche un peu terne – peindre fin mais sans diluer les peintures ni au lait ni à l'huile. Chez LV c'est l'encouchage (oil out) qui transforme le trait en glacis
  • 6. Dernières couches: si veut continuer pure huile (ou cso), faire encouchage d'aguado ou de VEM (viscous emulsion de milk) =  3cs standoil ou sunoil avec 2cs lait écrémé et ½ cc de craie ; à ajouter aux  peintures en tube
  • 7. terminer avec non viscous emulsion de sun oil.

Velasquez utilise surtout VE pour terminer un tableau, il n'emploie pas de vernis. Autres finitions peinture après une semaine :

  • Mat : œuf entier et vinaigre
  • Satin : glaire sans vinaigre
  • Brillant : jaune d'oeuf et vinaigre

Il commence la sous-couche en dessinant au fusain, il corrige + donne effet de lavis avec du titane dilué dans du lait écrémé, il souligne les noirs avec du noir dilué dans du lait pur. Il ferme le dessin avec une couche de lait posé au pinceau au travers d'un vieux t-shirt.
NB. Il ferme le gesso acrylique sur toile avec deux couches de lait écrémé (idem s'il utilise la colle de peau de lapin). Il prétend que c'est alors totalement fermé. Mmmmh, à vérifier.

Je le remercie infiniment pour l'envoi des vidéos et du livre (gracieusement, "entre chercheurs"), mais je pense que cette piste est trop peu fiable, hélas. Je continue avec les émulsions à la Wehlte ou avec les suggestions de Tad Spurgeon. J'ai transféré ceci depuis mes notes pour si que d'autres veulent s'y essayer mais ne comprennent pas l'anglais.