Couleurs d'étoiles

Un blog exploratoire

plus

      

27.12 Encaustique : écrire à main levée

Suite des monotypes

Non seulement le papier saral coûte cher, mais il y a pas toutes les couleurs. Autre solution: écrire au stylet électrique chauffant (pour cire, voir la page matos), mais hélas! on fait vite des pââââtés!

Je fais donc mon propre papier saral:

  • j'enduis, via la palette chaude, de la cire en très fine couche sur du papier sulfurisé (j'ai acheté en A3 chez Creemball à Wavre)
  • j'écris au travers du papier sulfu coloré tourné à l'envers sur la feuille de destination
  • si je chauffe un chouia le support, je transfère une trace fine et nette
  • si je chauffe pas, ça fait parfois des pâtés parfois pas...

fine couche sur papier sulfurisé; il me suffit de retourner et d'utiliser comme du papier saral

ça donne un peu plus baveux, je dois voir ce que je peux changer à la formule:

J'ai aussi travaillé sur d'autres panneaux en écrivant avec des bâtons de cire teintée (Sennelier), à froid ou à chaud sur la palette. On peut le frotter au doigt, l'estomper - ce qui n'est pas possible avec les écritures "saral".

Autre solution encore: sgraffiter à l'outil de dentiste, très fin, puis remplir les lignes d'huile. Difficile d'avoir un geste souple avec cet outil.

Je viens aussi d'essayer en sgraffitant par chaleur, avec le stylet chauffant puis remplir de cire fondue, puis gratter. Bof, à retravailler