Couleurs d'étoiles

Un blog exploratoire

plus

5.7 Bases pour commencer à peindre à l'encaustique : medium et fonds

Citation du jour
« Si Dieu posait son front sur mon épaule – cela nous conviendrait à tous deux, ainsi, seuls et inconsolés... » Cioran, Le Crépuscule des Pensées
 

Le medium encaustique

Aux Etats-unis depuis quelques années le mouvement de peinture “encaustic painting” utilise un médium cire/dammar chaud. Piste de départ pour vos recherches: Joanne Mattera – entre autres http://joannemattera.blogspot.com/. On commercialise pas mal d’outils à cet effet. J’ai improvisé chez moi au début un petit coin d’atelier sans rien acheter de bien spécial, pour des essais de peintures abstraites à l’encaustique (cire abeilles et damar) à chaud, que je fixe au pistolet à air chaud. 

J'ai aussi testéla technique de “cold wax” faite maison à base de cire d’abeilles et solvant aux agrumes (qui ne se fixe pas à chaud). Piste de départ: Rebecca Cromwell (forum oilandwax.ning.com).

Avantages divers mais aussi de récup': on ne jette rien; les résidus de cire sont refondus; un tableau raté est aussi refondu et on réutilise cette cire. Pas de contraintes comme à l'huile: on peut y insérer ce qu'on veut, y compris des coquilles d'escargot, la cire accepte tout. Pas de perte de couleurs, elles restent somptueuses. Ceci dit, dans un proche délai il faudra trouver une autre formulation, si les abeilles continuent à disparaître... >

Pour voir à quoi ressemble le plan de travail: Robin Luciano en couverture de Living Magazine mai 2011>

Matos quand on s'y met vraiment: trouver plaques chauffantes, récipients métalliques et pinceaux à soies naturelles et virolles cousues  + une très bonne ventilation! ça le mérite vu la versatilité du médium comparé à l'huile.>

Medium: mélange de cire d'abeilles (brute, blanchie chimique ou blanchie mécanique, ce qui est le mieux) et de cristaux de dammar (pas de vernis, cristaux purs) >

proportions en volume: 33-66 ou 99g de dammar pour 265g de cire >

  • 8:1 le mélange le plus courant (= 33g dammar pour 265g de cire),>

  • 8:2 pour inclure des objets fins (verre, verroterie, etc = 66g dammar pour 265g de cire), ce qui équivaut à peu près au mélange 9 :2 recommandé par Ed Angell (idéal + se gratte merveilleusement bien, pour être précis cela aurait été 59g de dammar pour 265g de cire)>

  • 8:3 pour un medium plus dur, plus résistant en couche finale (= 99g dammar pour 265g de cire); le mélange d'Enkaustikos XD wax donne la plus belle transparence; trouver proportions de ce XD (extra dammar); Clairvoyant Medium = encaustic medium manufactured at a ratio of 5:1, très transparent (= 1,5 dans le tableau ci-dessous -> 200g de dammar pour 1kg de cire). J'ai testé sur une photo, c'est vraiment plus clair.


    NB 30.10. Une prof américaine utilise du 8:5... c'est du damar à la cire? ça doit sauter, non, tant de résine?>

Le dammar durcit le mélange, qui doit résister aux petits coups de la vie (ongles, etc..).  Dureté de dammar mûrit avec le temps. >

mon petit calcul>

cire (gr.)> dammar> dammar> dammar>   medium total produit>
08:01> 08:02> 08:03>   en grammes>
250> 31> 62> 93> 281> 312> 343>
500> 62> 124> 186> 562> 624> 686>
750> 93> 186> 279> 843> 936> 1029>
1.000> 124> 248> 372> 1124> 1248> 1372>
3.000> 372> 744> 1117> 3372> 3744> 4117>
5.000> 620> 1241> 1861> 5620> 6241> 6861>
10.000> 1241> 2481> 3722> 11241> 12481> 13722>

Fond pour peindre à la cire à chaud

Le fond doit être rigide et absorbant. L'encaustique sur toile tendue est déconseillée (craquelures annoncées). >

La cire a beaucoup de tirant sur le bois -> il faut solidifier les panneaux, voir épisode suivant...>

L'essentiel? Je traduis Ed Pinell : "Pour être efficace, le lien entre la cire et le gesso doit être plus fort que les propriétés mécaniques de la cire -> tout bon gesso et toute bonne fusion de la première couche de cire" (il utilise le fer à entoiler pour cela).>

Au gesso classique.

1.7. Pour les prochains tableaux à l’encaustique, j’ai préparé quelques panneaux supplémentaires en gesso maison (colle de peau de lapin, mais je pense en faire à la caséine bientôt). Je récupère des bouts de bois à gauche et à droite dans le grenier et la cave, je les coupe, je les ponce un peu. >

  • Puis trois couches de CPL. j'ai encollé les deux côtés pour effet de tirage (la cire tire à fond). >

  • Repos 24h. >

  • Puis plusieurs couches alternées (V,H) de gesso, dans le frais, sans poncer entre les couches.>

  • Repos encore, >

  • puis je fais les bords en plusieurs couches aussi.>

  • Repos 24h, >

  • puis ponçage  à la machine et léger biseautage des bords. >

J'ai testé auparavant plusieurs types de fonds recommandés ou non sur les sites US:>

  • collé sur panneau une feuille de kraft avec de la colle pva pure
    (objectif: partir d'un fond sombre et éclaircir au fur et à mesure) -> impossible à gérer, trop de plis - refaire avec colle CMC ou diluer pva et eau 1:1 et suivre la procédure de Daniella Woolf>

  • collé une feuille d'aquarelle avec pva, trop de plis, colle trop dure, refaire avec colle douce
    Désormais, pour coller les papiers aquarelles sur mes fonds de bois, j’utiliserai de la colle de farine maison, qui gardera toute l’absorbence. Plus besoin de bricoler pour éviter qu’un soupçon de colle pva ne passe au-dessus du papier, ce qui empêcherait la cire de prendre sur cette partie du support. En outre, ça coûte trois fois rien si j’utilise de la farine périmée de mon stock. >

  • J'ai fait plusieurs essais de fond sur des plaques de contreplaqué de récup, très fines (3mm +-),découpées pour faire des couvertures rigides de carnets à relier. Découpées, poncées, gessoifiées. Je vais les travailler à la cire chaude puis tester l'accroche en les mettant une nuit au congélo, puis les sortir puis les cogner contre un mur. si ça reste accroché, c'est bon!>
  • j'ai fait deux tests sur du plâtre (plaque de placo), un avec fond de peau de lapin et un en direct
    défaut: la plaque est fragile -> la coller sur du bois? >
  • j'ai encollé de solution caséine et enduit de gesso de caséine (qui semble être la base de l'encaustic gesso de R&F Paints, qui y ajoutent un peu de liant acrylique)>

  • finalement j'ai acheté chez Boesner.fr  les caisses en bois Casani
    La surface recto = contreplaqué à collage multiple. Hauteur des cadres: 30 mm.  Les pièces latérales (tenon et mortaise) = bois de hêtre non traité et finement poli. La finition intérieure semble assez fine, je pourrai peindre ou composer dans ce boîtier aussi. >

à tester encore

  • auteurs américains utilisent du joint compound (l'enduit pour retoucher les joints entre plaques de placo) qui semble laisser la surface absorbante pour la cire et permet des textures; la composition est en gros du plâtre facile à travailler >

  • je vais aussi essayer sur mes tests de stuc à la chaux  (sur aggloméré avec fond de primer pour chaux, du temps de mes cours chez Danielle Duruisseau). La chaux étant devenue pierre entretemps, je suis curieuse de voir la tenue...>

  • encoller toile sur panneau (version de Joanne Mattera, utilise pour ceux qui grattent bcp  les couches)>

  • couler des plaques de plâtre, les gratter -> intéressante surface de base?  >

  • souscouche en pva et , coller tarlatane à la colle papier peint
    selon les sites, la colle pva bloquerait l'absorption pour ce type de peinture. Suis pas très sûre. Acrylique: oui; vinylique comme le pva? c'est un peu absorbant pourtant. Il me reste à essayer>

  • fond à la gomme-laque (pour métal par exemple) >

  • ou à la gélatine>

gesso utilisé par Rodney Thompson

  1. première couche très diluée ( 1:2 gesso et eau) puis 2 couches normales>

  2. pas poncer entre couches pour garder l'accroche puisque la fusion de la première couche de cire s'occupera de la planéité
    NB avantage du geso est que le grain va être levé>

Rodney utilise aussi le bois sans gesso; 4 à 6 couches de medium de base; chacune refroidie avant la suivante (pour éviter les cratères de dégazage du bois). >

Je ne peux pas travailler sur  des anciennes peintures acryliques ou huile car la cire ne prendrait pas. Les déchirer et les inclure en montage/collage? La cire prendrait ou bullerait? Tester. >

Bois traductions:
Plywood  =
contreplaqué
masonite =  aggloméré (différence masonite à la colle et à l’huile ; huile serait unalit/isorel ?)
luan=meranti?   À épaisseur de  5-6mm, il pèse  250gm par pied carré, ce qui fait 3,6kg pour un panneau de 1m20 sur 1m20; évaluer aussi le poids de la cire
veneer =  placage  >